Sculpture des Vétérants Mutilés de la Guerre 1914/1918

$125.00

Sculpture de Charrette en Laiton, polie et vendue par des Mutilés de 1914/1918

Description

Charrette en laiton des Invalides de la Guerre 1914/1918
A la fin de la Grande Guerre et dès le printemps 1919, les belligérants commencèrent le nettoyage de tous les Champs de Bataille du Nord et Est de la France.
Chaque pays essayait de regrouper les dépouilles de ses soldats tués dans des zones devenues ensuite cimetières concédées par le Gouvernement Français.
Des centaines de km de tranchées et des millions de cratères d’obus furent rebouchés. Certaines zones furent classées "Rouge" parce qu'elles étaient trop polluées d'explosifs, de gaz et trop dangereuses.
Cette opération généra des milliers d’emplois et permit la récupération de milliers de tonnes d'objets en metal et de métaux abandonnés.
Une fonderie d’Abbeville dans la Somme qui, avant-guerre, fabriquait des robinets, s'est spécialisée dans la neutralisation d'obus d'artillerie et recyclait en fonderie les douilles d’obus.
Elle s’est mise à produire différents objets de décoration en laiton dont des Charrettes Attelées à un ou plusieurs chevaux.
Ces charrettes étaient vendues brutes de fonderie à des ateliers de polissage à domicile activés par des Invalides et Mutilés de Guerre de la région qui pouvaient ainsi à la revente, améliorer leurs maigres pensions par ce petit business.Ce commerce était toléré, non taxable, et il a contribué a faire chuter le nombre de suicides chez les Mutilés.
Cette activité a duré jusqu’en 1940 et fût stoppée par les Allemands qui réquisitionnaient tous les métaux cuivreux pour leur industrie de guerre.
De nombreuses charrettes saisies par l'envahisseur furent refondues en Allemagne pour la fabrication de munitions.
Dimensions: 28,5 cm X 10 cm x 11 cm de haut soit en pouces 11,5" X 4" x 4,5".
Bel objet, méconnu, plein d’histoire et de vécu, devenu très rare à trouver et qui mérite d’être montré, expliqué, préservé et collectionné.